• Groupe Facebook pour partager

    Courant mars 2020, un groupe pour les adhérents du territoire Cantal, Loire, Haute-Loire a été créé.

    Des jeux, des concours de photos, des rires, des sourires... de la bonne humeur ! Pour échanger, partager, se soutenir...

    En bref, pour maintenir un lien social entre les personnes qui peuvent se retrouver isolées. N'hésitez pas à devenir membre! (En cliquant sur "Rejoindre")

    Groupe Facebook 15, 42,43

    Groupe facebook.jpg

    Nous vous attendons !

  • Recommandations COVID-19, personnes atteintes de SEP

    Capture-d-e-cran-2020-03-17-a-15.24.19_reference.png

    Les personnes présentant une SEP et traitées par immunosuppresseurs, ou présentant une comorbidité (atteinte pulmonaire, cardiaque, ou ayant un diabète et celles âgées de plus de 70 ans), sont plus susceptibles de développer une forme sévère d’infection par le virus du COVID-19 et de souffrir de complications.

     

    Voici les conseils rédigés par des neurologues (ils seront régulièrement mis à jour donc n’hésitez pas à souvent aller voir la page ci-dessous !):

    SEP et COVID-19

     

  • Les parents d’enfants handicapés peuvent bénéficier d’un arrêt de travail

    Un décret du 21 avril élargit les catégories de personnes pouvant bénéficier d’un arrêt de travail dérogatoire.

    Les parents d’enfants handicapés, quel que soit l’âge de l’enfant, sont désormais concernés.

    Légifrance.jpg

    Jusqu’ici, seules les personnes vulnérables (qui présentent un risque accru de développer des formes graves de maladie), les personnes devant s'occuper d'un proche vulnérable, ainsi que les parents d’enfants de moins de 16 ans, pouvaient bénéficier d’un arrêt de travail dérogatoire en cas d'impossibilité de télétravailler.

    Cet arrêt de travail dérogatoire leur permet de percevoir des indemnités journalières correspondant à 90% de leur salaire brut, sans délai de carence et sans condition d’ancienneté.

    Un décret du 21 avril du ministère des Solidarités et de la Santé ouvre désormais ce droit à une nouvelle catégorie : les parents d’enfants handicapés. Et ce, quel que soit l’âge de l’enfant.

    Avec ce décret du 21 avril dernier, les parents d’enfants handicapés vont donc également pouvoir profiter d’un arrêt de travail leur permettant d’être indemnisés dès leur premier jour d’arrêt par la Sécurité sociale. Et, même si le décret ne le précise pas, ils devraient également pouvoir bénéficier du complément employeur permettant d’atteindre une indemnité journalière correspondant à 90% de leur salaire brut.

    A noter que cet arrêt peut être déclaré rétroactivement, à partir de la date du 12 mars.

    Par ailleurs, le projet de loi de finances rectificative prévoit qu’au 1er mai, tous les salariés en arrêt de travail dérogatoire basculent en chômage partiel. Outre les parents d’enfants de moins de 16 ans, les personnes vulnérables et les proches de personnes vulnérables, les salariés parents d’enfants handicapés seront donc également concernés.

    Décret

    enfants.jpg

     

  • L’Association  a  87 ans !

    C'est  en effet le 26 avril 1933 que quatre jeunes atteints de polyomyélite, André Trannoy, Jacques Dubuisson, Jeanne Henry et Clothilde Lamborot créent l'Association des Paralysés de France (APF).

    L'histoire débute par la volonté de donner vie à des cahiers de correspondance pour entretenir une amitié et un soutien mutuel : les Cordées, qui s’étendent rapidement partout en France.

    Devenue APF France handicap, l’association est forte aujourd'hui de près de 100 000 acteurs, bénévoles, adhérents, élus, usagers, salariés, sans compter des dizaines de milliers de donateurs et sympathisants, unis à agir ensemble pour représenter, défendre les droits, favoriser l’inclusion et accompagner les personnes en situation de handicap et leurs proches au quotidien.

    Voici l’interview du fondateur André Trannoy :