• Évènement : Play to give les 24, 25 et 26 septembre

     

    Affiche play to give de pdf.png

     

    Le streaming solidaire se déroulera du

    vendredi 24 septembre à 18h au

    dimanche 26 septembre à 23h.

    Dans les locaux de la Mairie de Versailles et en ligne

     

    Vous êtes invités à découvrir les coulisses de cette première édition de « Play to Give » en présence de nombreux influenceurs ! Des influenceurs reconnus et des handigamers joueront en équipe à différents jeux vidéo et appelleront leur communauté à soutenir par des dons notre association. 

    L’événement sera diffusé en direct sur la chaîne Twitch « APF Gaming » auprès d’une large communauté et ponctué par des interviews, des défis et des reportages. Le public sera invité à donner en ligne, par SMS (avec le nom « PLAY » pour un montant de 5 euros au 92033)…etc      

    Play To Give c’est un événement de gaming diffusé en ligne ou des influenceurs, gamers reconnus dans le monde du jeu video et sur les réseaux sociaux, appellent leur communauté à soutenir APF France handicap

    Il y aura des tournois, des défis, des concours, des jeux… Pour suivre l’événement pas besoin d’équipement particulier : juste une connexion internet via pc, téléphone, tablette… 

     

    Pour suivre l’événement  :

    => Chaîne twitch APF Gaming : https://www.twitch.tv/apf_gaming

     

    Pour faire un don :

    => don par SMS avec le mot « PLAY » au 92033 pour un montant de 5 euros

    => Donner en ligne : TipeeeStream - Donate to APF Gaming

                                   

     Programmation de l’événement :

    • 30h de live
    • De nombreuses tables rondes thématiques sur le handicap et l’e-sport, sur les outils numériques adaptés
    • Des défis, stream, jeux en équipes, mises en situation de handicap
    • Un tournois inclusif : samedi 25 septembre de 14h à 18h
    • Intervention et présence de nombreux partenaires : GTShare, Arma Teams, Rétro du Cœur, Cap games, Handigamers…

     

    Le handicap a pleinement sa place dans l’univers de l’e-gaming :

    Alors que le gaming prône de nombreuses valeurs d’inclusion dans la société, les personnes en situation de handicap restent encore trop souvent à l’écart de l’univers des jeux vidéos.

    Plusieurs raisons à cela :

    • Nombre relativement faible de jeux/périphériques adaptés.
    • Faible communication autour des joueurs en situation de

     

    Le handicap et le jeu vidéo, deux mondes que l’on pourrait croire éloignés, et pourtant :

    • L’accès au numérique favorise l’autonomie de la personne en situation de
    • Le jeu vidéo est facteur de stimulation cognitive et constitue un levier sur la participation sociale. Il agit directement en faveur de l’inclusion de ces
    • Derrière un écran, la situation de handicap n’existe pas ou du moins est atténuée au profit du plaisir de jouer et de partager. A condition de disposer du matériel adapté à la déficience, l’handigaming est possible !

    L’objectif de cet évènement va donc bien au-delà de la simple collecte de fonds :

    • Développer une proximité et une accessibilité numérique
    • Favoriser le lien social, rompre l’isolement

     

    Deux parrains nous soutiennent :

    Amelitha : Joueuse professionnelle en situation de handicap de Street fighter qui s’est illustrée dans plusieurs compétitions d’Esport français

    CP PLay to give 1.jpg

    Son portrait : Amelitha

    Dimitri Jozwicki : Sprinteur handisport international français qui arrivera directement des Jeux Paralympiques de Tokyo.

    CP PLay to give 2.jpg

    Le portrait de Dimitri : Dimitri

     

    Un tournoi inclusif regroupant handigamers du réseau APF France handicap et des gamers/influenceurs connus dans le monde de l’e-gaming aura lieu samedi 25 septembre de 14h à 18h

    Notre équipe Auvergne-Rhône Alpes :

    • Aurélien Mancone : Salarié de l’EA de Villeurbanne
    • Quentin  Hervé : accompagné par le SESVAD de Villeurbanne
    • Joris Livreri : accompagné par le SAVS Drôme-Archèche

    Retrouvez plus d’informations sur les réseaux sociaux (twitter : @apfgaming) Teaser de l’Evènement : Play to Give

     

     

  • Mobilisation pour la Déconjugalisation de l'AAH demain à Roanne !

    Nous sommes à J-1 pour dire STOP à la dépendance financière dans le couple !

    Appel à manifester demain 16 septembre à Roanne à 14 heures à la Place de l'Hôtel de Ville pour montrer que le combat continue pour la dignité des personnes en situation de handicap !

    Les pancartes réalisées par nos deux jeunes bénévoles Jasmine et Nesrine sont prêtes, rejoignez-nous demain !

    AAH 2.jpg

    AAH 1.jpg

    #AAH16septembre #DéconjugalisationAAH #PouvoirVivreDignement #CestLaBase

  • Mobilisation Nationale pour la Déconjugalisation de l'AAH le jeudi 16 septembre prochain

    Le 16 septembre, des rassemblements auront lieu dans toute la France pour dire STOP À LA DÉPENDANCE FINANCIÈRE des bénéficiaires de l'allocation aux adultes handicapés (AAH).  

    Dans la Loire,

    le rassemblement se fera

    à Roanne : 

    RDV à 14h à la place de l’Hôtel de Ville 

    et « déambulation » jusqu’à la préfecture

    3363687612.jpg

    Aujourd'hui, le montant de l'AAH est calculé en fonction des ressources du couple. Ainsi, 270 000 personnes en situation de handicap en couple perçoivent une AAH réduite ou en sont privées. 

    Les personnes concernées et les associations dénoncent depuis des années cette injustice. L'AAH n’est pas un minimum social comme les autres ; les personnes en situation de handicap doivent conserver leur autonomie financière lorsqu'elles ne peuvent pas travailler, condition intrinsèque du respect de leurs droits, de leur santé et de leur dignité.

    Grâce à l'implication de nombreux parlementaires et à la forte mobilisation des personnes concernées, des associations, de personnalités de la société civile, une proposition de loi permettant d’individualiser le calcul de l'AAH (c’est-à-dire sans prendre en compte les revenus du couple), a été votée en première lecture à l'Assemblée nationale en février 2020 puis au Sénat en mars 2021. Une pétition en ligne sur le site du Sénat a obtenu plus de 100 000 signatures en début d’année.

    Malgré cette forte mobilisation et l'accord de l'ensemble des partis politiques, le gouvernement a, en deuxième lecture, de nouveau modifié la proposition de loi en substituant à l'individualisation une mesure alternative d'augmentation du plafond de ressources. Cela ne répond pas à notre revendication de déconjugalisation de l'AAH, soutenue par le Défenseur des droits et la commission nationale consultative des Droits de l’homme (CNCDH).

    Pire, le 17 juin, le gouvernement est passé en force, avec un vote bloqué sur l'ensemble du texte, s’apparentant à un déni de démocratie et une entrave organisée au débat au sein de la représentation nationale. Il est encore temps de faire évoluer le texte, le débat parlementaire devant se poursuivre au Sénat puis une nouvelle fois à l'Assemblée nationale. 

    En février 2020, lors de la conférence nationale du handicap, le Président de la République, qui a fait du handicap une priorité de son quinquennat, fixait des objectifs ambitieux : "permettre à chacune et chacun de vivre une vie digne, une vie libre" ; "continuer à aller sur le chemin de l'allocation digne pour toutes les personnes en situation de handicap" ; "ouvrir de nouveaux droits pour les personnes en situation de handicap : le droit de se marier, de se pacser, de divorcer". Nous demandons au gouvernement de mettre ces promesses en application.  

    Lors du comité interministériel du handicap du 5 juillet 2021, le Premier ministre a considéré que cette demande de déconjugaliser l'AAH « n'était pas illégitime »… tout en maintenant la position du gouvernement défendue à l'Assemblée nationale.

    Le 16 septembre 2021, nos organisations appellent donc à des rassemblements partout en France :

    - pour le respect des droits et de la dignité des personnes et la reconnaissance de leur citoyenneté,
    - pour faire entendre la colère des personnes en situation de handicap, de leur famille et de la société civile mobilisée face à cette injustice sociale, 
    - pour que l'individualisation de l’AAH soit définitivement votée dans le cadre d'un processus parlementaire démocratique.