C. Agir et défendre les personnes

  • APF France handicap et Michelin, un partenariat où handicap et lien social font corps

    Le 1er semestre 2020 a bousculé nos organisations et nos habitudes professionnelles avec une pandémie jamais vécue auparavant. Si cette période a pu être déstabilisante pour tous, elle a démontré la capacité exceptionnelle des entreprises, des structures et des salariés d’agilité et d’adaptation.

    Michelin.jpgAPF France handicap Auvergne-Rhône-Alpes et Michelin ont concrétisé en 2019 un partenariat autour d’un soutien financier de Michelin dans la lutte contre l’isolement des personnes en situation de handicap, mission sociale de 1er ordre d’APF France handicap et pour les personnes accompagnées. Cette concrétisation devait se traduire par l’acquisition de matériel pour un projet régional lié à la mobilité, hélas le coronavirus est passé par là, et a nécessité de repenser ce partenariat par rapport aux besoins liés à la période.

    Aussi face à cette situation contraignante pour APF France handicap AURA, Michelin a accepté que son soutien financier soit fléché sur les charges liées à ces actions d’urgence primordiales encore aujourd’hui pour permettre la continuité du service aux personnes en situation de handicap.

    Ces liens développés ces derniers mois ont permis un partenariat de confiance et de valeur qui permet aujourd’hui de répondre à un véritable besoin. Nous les en remercions chaleureusement.

    covid 19.png

     

    Merci à nos mécènes :


     

  • N'oublions pas les enfants en situation de handicap dont la voix est encore trop peu entendue

    Les enfants ont tous des droits reconnus par la loi et inscrits dans la Convention internationale des Droits de l'Enfant (CIDE).

    En France, le Défenseur des droits est garant du respect de ces droits : Défenseur des Droits et droits des enfants

    APF France handicap leur avait donné la parole dans un plaidoyer dédié. Découvrez leurs témoignages : Plaidoyer

     

  • Accessibilité SNCF

    Par un courrier du 5 juin, APF France handicap avait alerté le Président de la SNCF quant à la décision de supprimer temporairement le port du bagage dans le cadre du service d’assistance Accès + et avait  donc demandé de bien vouloir faire rétablir ce service, au plus vite, et d'ici les départs en vacances d'été. Un retour positif était parvenu de la direction de la SNCF quelques jours plus tard, pour informer que le port du bagage serait rétabli à compter du 19 juin.

     

    Autre information relative à la SNCF : à partir du 15 juillet, il sera possible de commander une prestation Accès + sur toutes les bornes de toutes les gares de France. Il s'agit donc d'une avancée attendue de longue date. Qu'est-ce qu'Accès plus ?

  • Ségur de la santé : les propositions du Collectif Handicaps

    Alors que le Ségur de la santé a été lancé fin mai, avec le Collectif Handicaps dont nous faisons partie, nous déplorons que, malgré nos alertes sur les difficultés d’accès aux soins des personnes en situation de handicap, tant à l’hôpital qu’à domicile, aucune association représentant les personnes en situation de handicap n’ait été associée à ce Ségur.

    Le Collectif Handicaps vient donc de transmettre une contribution pour que les personnes en situation de handicap ne soient pas les grandes absentes de ce chantier.

    En effet, les difficultés d’accès à la prévention et aux soins à l’hôpital ou en ville des personnes en situation de handicap existent depuis de très nombreuses années. Ne pas aborder dans les conclusions du Ségur de la santé ni l’organisation du système de santé, ni les moyens et les investissements nécessaires, ni les questions de la prévention et du domicile au regard des attentes des personnes en situation de handicap serait un camouflet, d’autant plus après les expériences sidérantes vécues par les patients en situation de handicap au plus fort de la crise covid-19.

     

    Dans sa contribution au Ségur de la santé, le Collectif Handicaps formule 6 propositions:

    1. Mettre en place des formations obligatoires pour les professionnels de santé
    2. Prendre en compte l’expertise des patients en situation de handicap et de leurs proches
    3. Investir dans l'accessibilité des locaux, des équipements et des outils adaptés pour prendre en charge les patients en situation de handicap
    4. Coordonner les parcours de soin entre l’hôpital, la médecine de ville et le secteur médico-social
    5. Aligner la rémunération des professionnels exerçant dans les établissements et services médico-sociaux avec ceux exerçant à l’hôpital
    6. Introduire un système de financement lié à la qualité 
      • Pour lire la contribution de notre association, cliquez ici :

    Contribution d'APF France handicap