lundi, 23 mai 2016

Conférence National du Handicap : des annonces positives mais pas de réel changement pour le quotidien des personnes en situation de handicap

Alors que la dernière Conférence Nationale du Handicap du quinquennat Hollande s'est tenue jeudi 19 mai, l'Association des Paralysés de France est déçue par les discours convenus ne répondant pas aux priorités des personnes en situation de handicap et de leur famille. Les quelques annonces du Président de la République ne prennent pas en compte les difficultés majeures rencontrées par les personnes : accessibilité, emploi, ressources, compensation,...

Les seules annonces positives concernent le cumul de la prime d'activité avec l'allocation adulte handicapé, les rentes et pension d'invalidité et 'annonce de la professionnalisation des auxiliaires de vie scolaire (AVS) actuellement en contrat aidé.

Cependant l'APF attendait des annonces fortes et de véritables perspectives d'amélioration du quotidien des personnes en situation de handicap; elle a eu, à la place, un bilan avec au final assez peu d'annonces.

jeudi, 19 mai 2016

Conférence nationale du handicap : pour les personnes en situation de handicap "ça va moins bien!"

A quelques jours de la 4ème Conférence nationale du handicap, l'Association des Paralysés de France (APF) attend des réponses concrètes à la hauteur des fortes attentes des personnes en situation de handicap et de leurs proches. Car pour les personnes en situation de handicap, ça ne va pas mieux, ça va moins bien!

En effet la situation s'est largement dégradée ces dernières années. L'accessibilité a connu de graves reculs, l'emploi des personnes en situation de handicap est en berne avec 500 000 personnes au chômage, les ressources des personnes sont toujours sous le seuil de pauvreté et les prestations de compensation du handicap sont revues à la baisse par les départements.

Face à cette situation dramatique l'APF attend un engagement fort du président de la République et du gouvernement

mardi, 17 mai 2016

Inscription pour l'AG du 25 juin 2016 à Clermont

Vous souhaitez vous rendre à l'Assemblée Générale de l'APF qui aura lieu le 25 juin à Clermont-Ferrand? Sachez que les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes en ligne sur le site de l'APF (cliquez ICI)

Pour vous y rendre, deux solutions :

- vous pouvez vous déplacer seul(e) et dans ce cas vous faites votre inscription en ligne

- vous avez besoin d'un transport, dans ce cas merci de contacter très rapidement votre délégation pour voir si des places sont restantes au niveau des véhicules qui partiront de la DD.

 

mercredi, 11 mai 2016

Flic en fauteuil : un roman dont le héros est en situation de handicap!

Franck Baumont est flic à Moulin, il est en fauteuil roulant depuis qu'il a perdu l'usage de ses jambes lors d'une fusillade. Cela ne l'empêche pas d'aimer son métier, ses collègues, sa femme et ses jumelles adolescentes. Bien dans sa vie, Franck ne se doute pas que celle-ci va basculer lorsqu'il regarde un dimanche soir de janvier une émission de télévision portant sur la maltraitance des personnes en situation de handicap dans les institutions. Le reportage diffuse des images tournées dans un établissement de la région géré par un couple malveillant. Devant la dureté des images retransmises, Franck décide de rendre justice aux victimes de ce couple infernal et ce lance dans une enquête qui va bouleverser son quotidien et ses certitudes.

FLIC-EN-FAUTEUIL.jpg.png

mardi, 10 mai 2016

Odyssée 43 : retour sur une journée d'échange et de partage

Le dimanche 24 avril a eu lieu l'Odyssée 43 à Aurec-sur-Loire. Nos deux départements formant désormais un grand territoire la délégation Loire était conviée à participer à cette 21ème édition.

Au programme : motos, side-car, 4x4, quads et voitures anciennes pour des ballades ouvertes aux personnes en situation de handicap, mais aussi spectacle de danse et ambiance musicale. Au total c'est plus de 200 personnes qui s'étaient données rendez-vous pour participer à cette journée conviviale dont une petite trentaine d'adhérents, bénévoles et salariés de la Loire.

En fin d'après-midi Claude VIAL, maire d'Aurec, Caroline DI VINCENZO, élue au Conseil Régional, et les représentants APF des CD 43/42 ont prononcé des discours devant une assemblée attentive.

Le tirage de la tombola et un apéritif dinatoire, très apprécié de tous, sont venus clôturer cette belle journée.

Pour regarder une vidéo de cette journée c'est ICI

odyssée43.jpg

lundi, 09 mai 2016

Les R.D.V. de la santé : jeudi 19 mai à Montbrison

Deux RDV vous sont proposés : un en après-midi et l'autre en soirée :

Jeudi 19 mai à 14h30 : "les maladies et allergies respiratoires"

Les maladies respiratoires sont des affections très fréquentes qui touchent une part importante de la population et qui sont hélas en tête des grandes causes de mortalité dans le monde. Certaines maladies sont bien connues comme l'asthme, d'autres plus énigmatiques... Le diagnostic et le traitement du cancer du poumon a fait de spectaculaires progrès ces dernières années. Le tabagisme avec son impact sur la santé respiratoire et sa prise en charge est une préoccupation majeure de notre société. Cette conférence abordera tous ces domaines et essaiera de répondre à toutes vos questions dans le domaine de la santé respiratoire.

Professeur JM VERGNON

Chef du service de pneumologie et d'oncologie thoracique

CHU de St Etienne

Président du groupe d'endoscopie thoracique de langue française (GELF)

 

Jeudi 19 mai à 20h30 : "tous les régimes font grossir"

Le 9 avril 2008 était signée une charte portant sur la publicité, la mode et l'apparence du corps, associée à des mesures de protection des personnes travaillant dans le mannequinat.

En novembre 2010, l'ANSES publiait son rapport sur les risques liés aux pratiques alimentaires d'amaigrissement, en s'appuyant sur de nombreux travaux scientifiques incontestables. Il s'agissait d'une démonstration sans appel de la nocivité des "régimes" quels qu'ils soient, à la fois physiques, comportementaux et psychologiques.

Alors, lettre morte que tout ça? Il semble effectivement que la science soit peu vendeuse, alors que les discours prometteurs et mensongers des marchands de régimes s'arrachent comme des petits pains, en saison, et aujourd'hui, en toute période de l'année. Résistez et indignez-vous, voilà les grands mots de ces dernières années...Il est aussi temps de se lobérer des dictats de la minceur et des régimes, si cela ne vient pas des professionnels, hélas trop débordés pour se former dans le domaine de l'obésité, su surpoids et des troubles du comportement alimentaire, la prise de conscience devra venir des sujets concernés eux-mêmes, soit, de près ou de loin, une grande partie de la population adulte.

Le but de cette conférence est de proposer au public une réflexion sur le sujet du poids et des régimes.

Docteur Vackrine Catherine

Endocrinologue

Centre hospitalier du Forez

 

Pour vous inscrire ou vous renseigner :

UVA Forez c/o Centre Social

04 77 96 09 43

uva.forez@gmail.com

Projet de loi pour une République numérique : le gouvernement entérine la fracture numérique!

collectif france accessible.jpgAlors que le projet de loi pour une République numérique a été voté mardi 03 mai au Sénat, le Collectif pour une France accessible dénonce avec force un texte qui exclut de la société des millions de citoyens.

En effet, ce projet de loi amoindrit l'obligation d'accessibilité numérique telle qu'elle était prévue dans la loi handicap de 2005. Le parlement a donc choisi de suivre le gouvernement et de voter pour la fracture numérique! Une aberration alors que le numérique est censé simplifier la vie de toutes et tous!

De quelle "République" est-il question quand les pouvoirs publics mettent au ban de la société autant de personnes?

Par conséquent, le Collectif pour une France accessible va interpeller les parlementaires afin de saisir le Conseil institutionnel pour rupture d'égalité.

vendredi, 29 avril 2016

30 avril journée mondiale de la mobilité et de l'accessibilité : stop à l'immobilisme sur la question des transports!

La mobilité est un droit essentiel à tout être humain! C'est le message fort que le Collectif pour une France accessible tient à rappeler à quelques jours de la Journée mondiale de la mobilité et de l'accessibilité.

En effet, force est de constater qu'au XXIème siècle, en France, pour de nombreuses personnes - en situation de handicap, âgées, usagers des transports, piétons, parents avec poussette, etc -, ce droit à la liberté de déplacement n'existe pas!

L'obligation d'accessibilité des transports publics à été annihilée par la loi du 5 août 2015. Ce texte crée de fait une rupture d'égalité : il ne permet pas de reconnaitre aux personnes à mobilité réduite les droits de tous les citoyens à se déplacer en toute liberté, ni de leur garantir au même titre que les autres l'accès aux transports.

En milieu rural notamment la situation est dramatique : pour toutes les personnes à mobilité réduite c'est la triple peine : une grande insuffisance de transports publics, l'inaccessibilité de ces derniers et des transports à la demande très couteux. En milieu urbain la situation n'est guère plus enviable : la voirie n'est pas adaptée aux personnes se déplaçant en fauteuil roulant, avec une canne, avec un équilibre instable, à vélo ou avec une poussette : les obstacles sont trop nombreux!

Toutes ces entraves à la mobilité sont autant de freins à la liberté d'aller et venir des personnes en situation de handicap, des personnes âgées, des usagers des transports, des parents avec poussette, des piétons, des cyclistes,...Des freins qui contribuent à isoler encore davantage un certain nombre de ces personnes et à laisser perdurer les discriminations.

Le collectif pour une France accessible demande donc que soit respecté le droit fondamental d'aller et venir, pour que chaque citoyen, quel que soit son handicap, son age ou sa situation puisse se déplacer librement comme tout un chacun.

Minima sociaux : Des pistes pour améliorer l'existant mais pas pour une sortie effective de la pauvreté

L'association des Paralysés de France salue la qualité du rapport sur les minima sociaux remis au Premier ministre par le député Christophe Sirugue. L'APF, qui a participé à ces travaux, en a apprécié le contenu dépassionné bien loin des propos habituels sur l'assistanat dans un contexte où la France compte 8 millions de pauvres.

Parmi les propositions, l'association souligne trois avancées en lien avec l'AAH mais regrette cependant qu'aucune proposition forte n'ait été émise concernant la revalorisation des minima sociaux ou sur les conditions inadaptées d'application de la restriction substantielle et durable d'accès à l'emploi (RSDAE) aux bénéficiaires de l'AAH.

Enfin l'association rappelle que le véritable changement auquel aspirent les personnes en situation de handicap est la création d'un revenu personnel d'existence décent, dont le calcul serait déconnecté des ressources du conjoint, l'attribution sécurisée et l'octroi des droits connexes simplifié et automatisé.

L'APF apprécie que le rapport relève la spécificité des minima sociaux versés aux personnes en situation de handicap. L'AAH notamment n'est pas un minimum social comme les autres.

Si certaines pistes proposées par ce rapport sur les minima sociaux peuvent permettre d'améliorer partiellement la situation des personnes en situation de handicap, ce rapport n'ouvre malheureusement pas la voie vers une sortie effective de la pauvreté des personnes en situation de handicap.

 

Revalorisation des minima sociaux : "Pauvre tu es? pauvre tu resteras!"

80 cts par mois, c'est l'augmentation maximale accordée par le gouvernement en 2016 aux bénéficiaires de l'allocation adulte handicapé (AAH) qui s'appliquera à compter du 1er avril.

Un niveau de revalorisation de 0.1% inacceptable pour l'APF au regard des conditions de vie précaire d'un million de personnes en situation de handicap et plus largement de plus de six millions de personnes qui relèvent des minima sociaux. Cette revalorisation ridicule concerne également un million de bénéficiaires de pension d'invalidité.

Alors que le gouvernement a confié en octobre dernier une mission sur les minima sociaux (dont le RSA et l'AAH) au député Christophe Sirugue et que son rapport doit être rendu au Premier ministre début avril c'est un message "Pauvre tu es, Pauvre tu resteras!" qui est adressé par le gouvernement à un million de personnes qui vivent avec 800 euros par mois voire moins, quand le seuil de pauvreté est, lui, à 1000 euros.

Les personnes qui vivent des situations de pauvreté méritent mieux que l'aumône. La mise en place d'un revenu d'existence personnel décent demandé par l'APF depuis des années devrait être une piste à suivre par nos gouvernants.