• L'AAH va augmenter à 800 euros début octobre

    10 € de plus pour boucler le mois. A partir d'octobre 2014, le montant maximum de l'Allocation Adulte Handicapé (AAH) va passer de 790.18 € à 800.45 €.

    Un coup de pouce d'1.3% correspondant à l'inflation prévisionnelle. C'est un peu moins que l'an dernier : +1.75%. Mais la hausse des prix ayant été limitée à 0.4% entre août 2013 et août 2014, la revalorisation va se traduire par un léger gain de pouvoir d'achat (+0.9%). L'AAH n'a donc pas été gelée, conformément à ce qu'avait annoncé Manuel Valls, en avril.

    Article issu du magazine Faire-Face

  • Legs, parlons-en sans tabou

    Pour la première fois, l'Association des Paralysés de France diffuse une campagne sur les radios et TV locales sur le thème des legs, donations et assurances-vie, en faisant témoigner ses bienfaiteurs. C'est la première fois qu'une association donne entièrement la parole à ses bienfaiteurs et aborde, au travers de leurs propos sans détour, ce thème qui reste encore souvent tabou.

    L'APF sera présente sur une vingtaine de chaînes de télévision locales et près de 500 stations radios locales, cette semaine et la semaine du 29 septembre.

    Des spots courts d'une minute, diffusés dans le cadre d'un programme intitulé "Place à la Santé", mettent en scène des témoignages de bienfaiteurs ayant choisi de transmettre une partie de leur patrimoine à l'association. Ils expliquent les raisons de leur choix, le sentiment que cela leur procure aujourd'hui, l'accueil qu'ils ont reçu à l'APF, le lien qui les unit maintenant à l'association. Nous les remercions chaleureusement.

     

     

  • Nouvelle ponction de l'Etat sur le budget de l'AGEFIPH!

    La CFDT, l'APAJH, l'APF, la CFPSAA et l'UNISDA, membres du conseil d'administration de l'AGEFIPH, dénoncent la nouvelle ponction de 29 millions d'euros, opérée par l’État sur le budget de l'AGEFIPH dans le cadre de la préparation du projet loi de finances 2015. L'AGEFIPH, association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées, est une association paritaire élargie. A ce titre, la décision unilatérale prise par l’État, qu'elle qu'en soit la finalité, s'inscrit en contradiction avec la convention multipartie triennale conclue en novembre 2013 et avec la méthode prônée par le gouvernement qui dit viser à privilégier le dialogue social mais qui, apparemment, quand cela l'arrange, n'hésite pas à passer outre!

  • Projet de loi adaptation de la société au vieillissement : les personnes en situation de handicap attendent des MDPH à la hauteur de leurs besoins!

    Alors que le projet de loi relatif à l'adaptation de la société au vieillissement est voté à l'Assemblée Nationale aujourd'hui, l'Association des Paralysés de France (APF) maintient ses inquiétudes vis-à-vis des Maisons de l'Autonomie (MDA) et tient à rappeler ses fortes attentes par rapport aux Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).

    Si l'association salue certaines mesures - rapport sur la prise en compte de la suppression des barrières d'âge concernant l'octroi d'un droit à compensation et création des Conseils départementaux de la citoyenneté et de l'Autonomie (CDCA) - elle n'en demeure pas moins inquiète sur le manque de moyens des MDPH qui occasionnent de nombreux dysfonctionnements ne permettant pas de répondre aux besoins et attentes des personnes en situation de handicap et e leur famille.

    Ainsi, l'APF demande d'urgence l'amélioration des moyens et du fonctionnement des MDPH pour que ces dispositifs d'accès aux droits puissent remplir leurs missions conformément à la loi handicap dub 11 février 2005.